Affichage :
EDForum Index du Forum

EDForum

Forum généraliste spécialisé dans les séries TV
[Hery] qq ecrits

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

Rechercher dans ce sujet :
Messages
heryasti Sexe : Féminin
Diplômée
Diplômée

Inscrit le : 29 Nov 2006
Messages : 218
Points : 20 Concours graphiques - 27e place
Localisation : Gre
Séries favorites : BtVS, Lost, Bones, Supernatural, Dexter, DollHouse, Ally Mc beal, Tru Calling, Daria...
MessagePosté le: 09 Avr 2007 21:36
Masquer ce messageAfficher ce message
Répondre en citantAjouter à liste des messages à citerRetirer de la liste des messages à citer
:oops: :oops:

Toute timide que je suis je me demandais si j'allais poster ou non... puis je me dis "de toute façon personne ne te connais" :p Alors je posterais ici qq'un de mes petits et modestes écrits. J'aime partager ce que j'écris donc je le partage... prenez le ou non ;)

:bisou: bisou à vous !


Citation :
Libération


Elle a toujours aimé l’hiver. La neige. Le froid. La tranquillité de la forêt qui voit tous ses bruits étouffés sous la neige, toute sa vie comme endormie sous une couverture blanche. Assise au milieu de nulle part elle écoute ce silence et cette paix qu’elle avait tant cherchés, ce repos, cette coupure du monde, d’elle-même. Le ciel est clair, l’air frais. Sa respiration calme laisse échapper de sa bouche un nuage de fumée qui la fait sourire, lui rappelant son enfance. Une larme coule sur sa joue. Cette petite fille qui aimait à jouer dans la neige, à faire des bonshommes de neige et construire des igloos est bien loin. Cet enfant aux lumières plein les yeux et aux rêves plein la tête, pleine de confiance et d’amour, d’innocence. Où est-elle aujourd’hui ? Elle baisse les yeux, craignant le regard de cette petite fille qu’elle a fini par trahir. Cette petite fille qui croyait en l’avenir et qui aujourd’hui est devenue ce qu’elle ne voulait surtout pas devenir. Cette petite fille qui voulait croquer la vie à pleine dents et que la vie a fini par croquer sans même qu’elle s’en rende compte. Elle se sent si sale aujourd’hui, si mal…

La nuit va tomber bientôt. Le froid va s’intensifier. Elle referme son long manteau par réflexe et s’appuie contre le tronc gelé de l’arbre sous lequel elle a trouvé refuge. La marche a intensifié son épuisement et pourtant elle se sent bien vivante pour une fois. Son cœur bat plus fort que d’habitude pour réchauffer ses membres engourdis et ses roues rouges, mordues par le froid lui rappellent qu’elle vit. Mais elle ne veut plus sentir tout cela. Plus jamais. Le froid jamais ne lui enlèvera définitivement cette douleur, tous les hivers qui s’enchaînent ne la font et ne la feront pas se sentir plus vivante, plus confiante en un avenir qu’elle n’arrive même plus à voir, qu’elle n’a même plus envie de voir. Elle a essayé de tenir debout, de s’accrocher. Elle l’a fait, mais trop de chutes, trop de coups, l’ont usés et abusés. Elle attend une délivrance. La trouvera.

Le froid engourdit sa main posée dans la neige. Son cœur résonne dans ses tempes et transforme peu à peu la blancheur du sol qui l’entoure en tapis écarlate. Les arbres gelés craquent sous le vent qui les secoue. De la neige tombe des branches la surplombant et vient rafraîchir son corps brûlant d’émotions, mais dont l’intérieur est froid, aussi froid que la lame qui l’a libéré de ce poison qui coulait dans ses veines. Poison qui s’échappe et emporte avec lui ses aiguilles qui grouillaient insupportablement sous sa peau depuis des années. Cela avait été simple, elle n’aurait jamais pensé que cela le serait autant. La lame avait traversé sa peau comme un couteau aiguisé coupe un papier, la douleur avait été minime, engourdie par le froid, le sang avait perlé et ne cessait plus de couler au milieu de la neige. La deuxième entaille avait été plus dure, elle lui avait fait aussi mal que lorsque l’on échoue une deuxième fois pour la même chose. Son autre bras déjà mutilé avait eu du mal à faire traverser à cette lame libératrice les barrières la séparant du flot de la vie, mais il avait réussi.

Rien ne la séparait plus de cette petite fille désormais, même si elle était désolée de la décevoir autant, de baisser les bras. Mais elle pourra lui expliquer pourquoi quand elle la rejoindra. Que c’était pour elle l’unique porte de sortie, tout terminer, pour tout recommencer, peut-être mieux, ou encore mieux, ne pas avoir à recommencer. Garder en elle ses souvenirs heureux et détruire ceux qui avaient gâchés sa vie et salit son âme. Ses yeux se fermèrent et une douche fraîcheur apaisa ses pensées. La vie la quittait et le froid apaisant l’envahissait. Son cœur résonnait dans sa tête, de plus en plus lentement, tentant de survivre alors que ce qui lui permet de battre s’échappe hors du corps qui le contient. La douleur, les larmes, les peines, tout partait en même temps que le bonheur, l’avenir et la vie. Tout s’étalait là, sous cet arbre, dans cette forêt, loin de tout et de tous ceux qui l’avaient blessés. La petite fille la regardait, sous son bonnet rouge, une boule de neige dans la main. Un sourire sur les lèvres sa tête pencha sur le côté et le dernier battement de son cœur se perdit dans le silence de la nuit tombée. Une dernière image, un dernier soupir, elle part enfin et la rejoint. Cette petite fille qu’elle a été et qu’elle aurait dû rester. Elle va lui expliquer, tout, et elles vont jouer dans la neige, les yeux pleins de lumières et leurs têtes pleines de rêves, d’innocence…



Voilà, d'autres viendront... car ils y en a d'autres... si vous êtes sages et que ça vous tente ;)
Revenir en haut Aller en bas
Hors ligne | Profil | MP | Site web
Dernière édition par heryasti le 09 Avr 2007 21:37; édité 1 fois
heryasti Sexe : Féminin
Diplômée
Diplômée

Inscrit le : 29 Nov 2006
Messages : 218
Points : 20 Concours graphiques - 27e place
Localisation : Gre
Séries favorites : BtVS, Lost, Bones, Supernatural, Dexter, DollHouse, Ally Mc beal, Tru Calling, Daria...
MessagePosté le: 09 Avr 2007 23:00
Masquer ce messageAfficher ce message
Répondre en citantAjouter à liste des messages à citerRetirer de la liste des messages à citer
Un ptit autre ^^
Citation :

La route est longue...

Les prendre de vitesse? Non, je ne peux pas.

Mes peurs, mes doutes, mes angoisses, mes regrets et mes torts, toujours les même. Ils sont là, pas loin, je les ai déjà vus, croisés. Affrontés? Certains peut-être. D'autres non. Ils en restera toujours de toute façon, des nouveaux, des anciens, des misérables comme des puissants. Ils seront toujours plus nombreux que moi, parfois plus forts, plus résistants, nés d'une partie de moi ou d'autres, cela importe peu. Ils seront là sur mon chemin, encore, que je cours, que je marche ou que je m'arrête. Ils ont raisons d'être là, car ils me font vivre et me transforment, m'ont fait reculer, tomber, m'ont blessés. Tellement que j'étais prête à leur donner les armes qu'il fallait pour m'achever et mettre fin à ce voyage dont je ne voyais pas le but, l'achevement, la raison. Mais aujourd'hui je ne veux plus.

J'avancerais, quoi qu'il arrive, que je saigne, que je tombe, que je pleure ou que je souffre. Ils ne me feront plus reculer, ne m'arrêteront plus. Je sais où je veux que me méne ce voyage et je trouverais mon chemin, parmi eux, peut-être même avec eux. J'utiliserais leur forces et leurs raisons pour renforcer ma trop grande faiblesse, leurs armes et nos combats pour me reforger cette armure que j'ai perdue. Je n'en viendrais jamais à bout mais j'apprendrais d'eux, comme je l'ai déjà fait. Je les empecherais de naître et de devenir plus nombreux, je ne m'empecherais plus d'avancer, et d'atteindre mon but. Je n'abandonnerais pas en chemin quoi qu'il arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Hors ligne | Profil | MP | Site web
heryasti Sexe : Féminin
Diplômée
Diplômée

Inscrit le : 29 Nov 2006
Messages : 218
Points : 20 Concours graphiques - 27e place
Localisation : Gre
Séries favorites : BtVS, Lost, Bones, Supernatural, Dexter, DollHouse, Ally Mc beal, Tru Calling, Daria...
MessagePosté le: 09 Avr 2007 23:10
Masquer ce messageAfficher ce message
Répondre en citantAjouter à liste des messages à citerRetirer de la liste des messages à citer
Zoup zoup... si vous comprenez rien hein... c normal.. mais ca peut etre expliqué !!



Citation :
Je suis autre, je suis deux, peut-être plus...

Assise au milieu de nulle part, je me fais face et me regarde comme une étrangére. Aucun dialogue possible, les mots sont comme enchainés au fond de ma gorge, étouffés par une chaleur qui nous glace elle et moi. Cette autre dont j'ignore tout. Elle devrait pleurer je crois mais n'y arrive pas il me semble. Ses yeux me reflétent pourtant son âme ravagée par elle même, par moi aussi, par le temps et la douleur. Elle a couru, n'a pas voulu s'arrêter, n'a pas voulu parler de ce qui la blesse, ne trouve pas les mots, l'explication, la conclusion.
Si je m'arrête, est ce que je vais pouvoir repartir? Est-ce que j'ai mal à en mourir ou est ce que je me dis que ce n'est rien? Est ce que je suis capable de pleurer encore? Et si oui, pourquoi pleurerai-je? Vais-je pouvoir m'arrêter facilement à chaque fois rien qu'en me divisant à nouveau? Ai-je néanmois besoin, envie de pleurer? Quelle est l'intensité, la cause réelle de ma douleur?

Seule face à moi même je ne sais plus ce que je pense, je suis autre et ne me connais plus. Je suis elle ou elle est moi. Je suis tantôt l'une, tantôt l'autre. Qu'ai-je fais? Que m'as-t-on fait? Coupée en deux, en plus surement. Arrachée à moi même, je ne sais plus ce que je ressens. Mon esprit est là, mon coeur et mon âme sont ailleurs, là bas peut-être, avec elle. A moins que ce ne soit l'inverse? Ou qu'ils soient ailleurs, là où un autre bout de moi les a cachés, qui et où est-ce déjà? Est ce que je souffres alors? Ou est ce que je ne ressens rien que de l'épuisement? J'ai peur de ces autres qui m'aideraient à avoir les réponses mais que je ne peux pas atteindre. J'ai peur d'être divisée comme ça. Je veux être seule, seule avec moi mais dans un seul corps, être réunie à nouveau. Cela arrive parfois, quand mon esprit, mon coeur, mon âme communiquent et que je pense être sûre, que je pleure, un peu... jusqu'à ce que "je" se sépare à nouveau brutalement pour arrêter cette douleur. Mais quelle douleur déjà?

Je suis elle, je suis moi, elle est moi, nous sommes elle, nous sommes moi aussi, je suis l'autre là-bas aussi, je suis nous. Tantôt forte, tantôt faible, parfois heureuse, parfois triste, souvent effrayée mais souvent confiante aussi, quelques fois unie, quelques fois divisée, et de temps en temps maitresse de mes sentiments puis l'instant d'aprés submergés par eux .

Je suis elle, je suis moi, je suis autre, je suis deux ou peut-être et sûrement plus.

Nous aimerions cependant parfois être sûres de ce que nous ressentons, aimerions être réunies pour comprendre et ne plus nous séparer. Mais le peut-on, le veut-on vraiment? J'ai peur qu'une partie de nous même nous en empêche... mais pour combien de temps encore... ? Réponds-moi toi que je ne trouve pas et ne connais pas ou plus. S'il te plait... Laisse nous être moi et cesse de me séparer.

Revenir en haut Aller en bas
Hors ligne | Profil | MP | Site web
  Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum